Les méfaits de la chaleur

Les méfaits de la chaleur

Cet état sérieux, parfois mortel, intervient quand le mécanisme de régulation thermique du corps ne fonctionne plus : la température s’élève alors de façon dangereuse. La personne touchée ressent un malaise général et une forte fièvre. Des troubles neurologiques graves (pertes de connaissance, convulsions), des manifestations cardiovasculaires, des signes cutanés (peau brûlante, muqueuses et langue sèches), des signes digestifs (nausées, vomissements et diarrhées) peuvent être constatés.

Le coup de chaleur classique survient en dehors de tout effort, lors de vagues de chaleur estivale ou dans des ambiances anormalement chaudes, et touche généralement les jeunes enfants et les personnes âgées. Il doit être distingué de l’hyperthermie maligne d’effort, accident bien connu des marathoniens et des militaires, qui survient lors d’un effort musculaire intense et prolongé par temps chaud et humide. Les signes annonciateurs du coup de chaleur ne sont pas constants : des crampes ou des anomalies du comportement surviennent après une exposition trop longue à une température élevée. L’évolution est le plus souvent favorable, mais nécessite une prise en charge médicale urgente et adaptée. Le traitement doit être rapide; il repose sur le refroidissement de la victime et sur sa réhydratation : installez la personne touchée à l’ombre, donnez-lui des boissons fraîches, ôtez-lui ses vêtements, couvrez-la d’un drap ou d’une serviette mouillés, utilisez un ventilateur continuellement et prévenez vite les secours (pompiers ou ambulance).

Pour prévenir les méfaits liés à la chaleur, suivez les recommandations suivantes :

  • Ne laissez jamais, même quelques instants, des enfants ou des personnes fragiles ou âgées seuls dans une voiture ou dans un espace mal ventilé.

  • Équipez autant que possible les pièces de ventilateurs ou de climatiseurs.

  • Apportez toujours des bouteilles d’eau en quantité suffisante lors de vos déplacements.

  • N’hésitez pas à dévêtir les nourrissons et à augmenter la fréquence des bains à une température de 1 à 2°C en dessous de la température corporelle. Incitez les personnes âgées à se passer des linges frais et humides sur le corps.

  • Buvez abondamment et proposez régulièrement, même en l’absence de demande, des boissons fraîches aux jeunes enfants et aux personnes âgées en plus de leur régime alimentaire normal. Si besoin, aidez-les à boire.

  • Évitez de sortir entre 12 h et 16 h et limitez les efforts physiques.

  • Réduisez au maximum votre consommation de cigarettes, d’alcool et de boissons sucrées ou à forte teneur en théine et caféine.

  • Portez des vêtements légers, amples, de préférence en lin ou en coton et de couleur claire; protégez votre tête avec un chapeau et vos yeux avec des lunettes de soleil à haut indice de protection.

  • Utilisez de la crème solaire de façon fréquente et régulière, voire un écran total pour les peaux claires, sur toutes les parties découvertes du corps.

  • En vacances, prenez le temps de vous acclimater; évitez toute fatigue excessive dans les 48 h qui suivent votre arrivée sur place.

  • Évitez de manipuler des substances polluantes (utilisation de solvants ou d’aérosols).

  • Les malaises, maux de tête, sensation de faiblesse, vertiges, fièvre doivent être pris au sérieux. Reposez-vous et buvez immédiatement. En cas de persistance de ces symptômes, n’hésitez pas à consulter un médecin.

  • Les personnes atteintes de maladies respiratoires ou cardiovasculaires chroniques doivent poursuivre leurs traitements en cours et consulter impérativement un médecin si des symptômes anormaux surviennent.

  • En voyage, n’attendez pas votre retour pour consulter un médecin en cas de problème. Si vous avez des questions ou des doutes concernant votre état de santé, le médecin autorisé de votre société d’assurance est à votre disposition pour vous écouter et vous aider. Il peut vous donner des conseils utiles, communiquer avec votre médecin traitant et organiser une consultation sur place

Attention à la canicule!

Peu importe où vous êtes, la canicule estivale, toujours possible, peut entraîner des répercussions graves sur la santé, en particulier chez les nourrissons et les personnes âgées, plus exposées aux risques de déshydratation et de coups de chaleur. Mettez en place les moyens de prévention énoncés ci-dessus dès que le thermomètre affiche des températures élevées.